Posts à l'affiche

L’art du Backpacking, vu par Raphaël

Le Backpacking est bien plus qu’un passe-temps, bien plus.

Il vise à être libre de ses actes et de ses pensées, dans un cadre choisi à dessein et qui souvent nous correspond, permettant de découvrir son potentiel fabuleux avec plus d’aisance.

Désormais serein, on a tendance à se focaliser sur ce que l’on aime, sans tenir compte du jugement d’autrui. Le vrai bonheur. Sans étiquettes, déstructuré, hors de la masse, anonyme, incognito… Il ne s’agit plus que de nous et de notre désir d’aventure. Des prémices d’une liberté nouvelle que l’on s’apprête à savourer. De cette bouffée d’air frais dont nous avions besoin. Nous voilà libre !

Libre d’explorer d’autres univers, d’autres espèces et de rajeunir. Déboussolé et en même temps ragaillardis par l’inconnu et ces nouveaux repères. Libre d’échapper au quotidien et de prendre le temps de vivre ses rêves, de réaliser ses projets les plus fous.

Le voyage en backpacking est une école de la vie formidable.

Un outil indispensable pour qui souhaite réapprendre autrement, approcher l’histoire et les cultures comme aucun écran ne peut le faire. De conceptualiser sa propre idée sur le monde qui nous entoure. Un apprentissage sur le tas en somme, d’un peu de tout. Et c’est d’ailleurs ce qui définit un bon Backpacker : Bon nulle part, moyen partout !

Comprendre l’autre et ses besoins est indispensable à une coexistence harmonieuse, au vivre ensemble. Et le voyage assure cette rencontre, vise à trouver des solutions en comparant, en partageant, en découvrant et en testant sans limites. Il développe une ouverture d’esprit altruiste, pour une meilleure compréhension globale de notre planète.

Voyager permet l’interconnexion, l’échange de culture et un partage d’idée merveilleux. Que vous soyez catholique, bouddhiste, anarchiste, athée… Il est bon d’éveiller sa curiosité et de s’initier aux religions, aux sciences, aux différentes philosophies et à l’histoire des monuments. Il y a tant à apprendre, à saisir, à toucher, à goûter et à savourer. Et il faut en profiter au maximum car chaque voyage est un paradis sensoriel, d’autant plus si vous voyager de façon rustique. À la Backpacker.


En voyageant de manière rustique vos ressentis et impressions se renforcent, tous vos sens sont affutés. Votre être ne souhaite pas en perdre une goutte, à l’affut de toute découverte…

En voyage les portes s’ouvrent, les idées fusent, les cultures se mélangent… la magie se crée. Une magie si puissante et positive que nous ne pouvons que la laisser exploser au grand jour, tel un feu d’artifice de bonheur. C’est d’une contamination positive dont je parle, d’une tour de Babel composée d’un multiculturalisme et d’un humanisme sans égal.

De tous ceux que vous croiserez en chemin et qu’il faudra contaminer.


Voilà une belle aventure !


Article de R.P. extrait du livre Le monde des backpackers