TRAVAILLER EN AUSTRALIE

 

Vous rêver de vous expatrier en Australie pour travailler ? Les robinets de l’immigration sont ouverts en Australie depuis longtemps. C’est un pays qui accueille les étrangers depuis sa création et sa population métissée est l’un de ses plus formidables atouts. Malgré la crise, l’Australie accepte encore l’arrivée d’un grand nombre de travailleurs étrangers, via des visas temporaires de courte durée comme le visa étudiant ou le working Holiday Visa, mais aussi via des visas plus pérennes comme le nouveau TSS (Temporaly Skills Shortage, ex. Sponsorship Subclass 457). Zoom sur les possibilités qui vous sont offertes pour travailler en Australie.

Quels visas pour travailler en Australie ?

Terre d'expatriation, l'Australie propose de nombreux visas pour travailler sur son territoire, quel que soient votre âge, votre sexe, votre profession ou vos attentes. Voici les principaux visas qui vous ouvrent les portes du marché du travail Australien :

 

  • Le Student Visa : faites vos études tout en travaillant à temps partiel puis travailler en Australie dans le cadre de votre stage ou de votre premier emploi.

 

  • Le Working Holiday Visa : partez voyager en Australie pour un an ou deux en ayant la possibilité de travailler jusqu'à 6 mois dans une même entreprise ou en faisant du wwoofing.

 

  • Le Business Visa : votre entreprise développe ses activités en Australie et a besoin de vous envoyer là-bas ? Ce visa permet de travailler en Australie pour une courte durée.

 

  • Le Standard Business Sponsorship : votre employeur ne peut pas se passer de vous et fera toutes les démarches pour vous puissiez travailler pendant 4 ans en AustralieAttention, le via 457 a pris officiellement fin en mars 2018 au profit du TSS (Temporary Skill Shortage), plus d'infos en cliquant ici.

 

  • Le Permanent Visa : pour s'expatrier définitivement en Australie et, à terme, bénéficier de la citoyenneté Australienne, c'est le visa ultimepour vivre en Australie.

 

NB : pour travailler en Australie, quel que soit le visa choisi, vous devez demander un Tax File Number auprès de l’administration Australienne et ouvrir un compte bancaire à votre nom dans une banque située sur le territoire Australien. Si vous choisissez de travailler dans l’hôtellerie (bar, restaurant), vous aurez aussi besoin de passer le RSA ou d’obtenir la White Card pour tous les métiers du secteur de la construction.

C'est quoi le Sponsorship Visa ?

Le Sponsorship Visa est le sésame dont rêvent de nombreux français car il permet de vivre et de travailler en Australie suffisamment longtemps pour s’intégrer au marché du travail Australien et aux mœurs du pays. De son vrai nom le Standard Business Sponsorship, nommé également visa 457, il permet à ses détenteurs de travailler durant 4 années sur le sol Australien, tout en entrant et sortant du territoire autant de fois qu’ils le souhaitent. Les familles peuvent aussi accompagner ces chanceux, qu’ils soient en union libre ou marié, avec ou sans enfant.

Pour pouvoir faire une demande de Sponsorship Visa, il faut d’abord avoir convaincu un employeur de vous faire confiance et avoir une grande maitrise de l’anglais à l’oral et à l’écrit (test IELTS). Autrement dit, il faut dans un premier temps justifier d’un emploi. Attention toutefois, ce travail doit répondre à des critères bien précis et à une demande de main-d’œuvre qualifiée. C’est une sorte d’immigration choisie à l’australienne qui vous assure en contrepartie un salaire confortable. Découvrez sur votre métier est éligible au visa sponsorship.

 

Pour obtenir le Sponsorship, il n’y a pas de miracle, il faut faire ses preuves et donner à envie à un employeur de bosser avec vous dans la durée. Pour cela, vivre en Australie dans le cadre du Working Holiday Visa peut s’avérer fort utile. Car en travaillant jusqu’à six mois dans une entreprise Australienne vous aurez le temps de montrer toute la palette de votre talent. Faire ses études en Australie puis obtenir un stage ou un visa de travail peut également être un bon tremplin.

Attention, le via 457 a pris officiellement fin en mars 2018 au profit du TSS (Temporary Skill Shortage), plus d'infos en cliquant ici.

Comment obtenir le sponsorship ?

Vous rêver de travailler jusque 4 ans en Australie tout en gagnant bien votre vie ? Non ce n’est pas un mirage, un visa spécial existe : le Sponsorship Subclass 457.

 

7 Règles d’or pour bénéficier du Sponsorship Visa

1. Ecrire et parler couramment anglais, test à l'appui

2. Travailler dans l’un des corps de métiers suivants 

3. Trouver un employeur qui souhaite vous garder et qui fera tout pour vous garder...

4. Car il fera l’effort de postuler en tant que sponsor auprès de l’immigration australienne

5. Puis publiera une nomination à un poste en vantant ô combien vos mérites

6. Une fois, et une fois seulement, ces règles respectées, vous pourrez faire votre demande de Sponsorship

7. En fournissant la paperasse nécessaire, certifiée et traduite en anglais 

 

Si toutes ces conditions sont réunies, votre Sponsorship Visa vous sera délivré avant 6 semaines. Evidemment ce visa à un coût pouvant aller de 330 à 1035$ selon la catégorie choisie. Plus d’infos sur les visas australiens. Votre sponsor Australien prend parfois en charge ce montant. A noter que votre concubin ou concubine devra aussi s’acquitter de cette somme.

 

Dans le cas où votre employeur Australien vous mette dehors, vous avez 3 mois pour trouver un autre poste en Australie, sans quoi vous devrez quitter le pays pour ne pas être dans l’illégalité.

Et si vous n’êtes pas content, une seule solution : le permanent visa qui permet de devenir résident permanent en Australie. C’est le seul véritable passeport pour obtenir la civilité Australienne. Le seul véritable visa qui vous permettra de vous expatrier définitivement en AustraliePlus d’infos ici.

Attention, le via 457 a pris officiellement fin en mars 2018 au profit du TSS (Temporary Skill Shortage), plus d'infos en cliquant ici.

Comment trouver un job étudiant ?

Etudiant rime souvent avec manque d’argent et obligation de travailler pour financer une formation ou le coût relatif à la vie étudianteFaire ses études en Australie ne déroge pas à la règle, d’autant que le coût de la vie dans les grandes villes Australiennes est parfois élevé. Louer une chambre en collocation dans un appartement du centre de Sydney peut par exemple coûter plus de 100$ par semaine. Dans ces conditions, les étudiants français qui suivent leurs cours en Australie doivent travailler pour financer leurs études.

 

Heureusement, le Student Visa permet à nos ressortissants de travailler 20h/semaine. Les salaires étant assez élevés en Australie, travailler 4 à 5 heures quotidiennement permet de subvenir à ses besoins fondamentaux. Pour ceux qui ont choisi le Working Holiday Visa en Australie, il leur est possible de travailler à mi-temps ou à temps plein dans la limite de 6 mois consécutifs dans la même entreprise.

Le visa n’est donc pas un obstacle pour travailler en Australie en tant qu’étudiant.

 

La question est donc de savoir à quel type de travail les étudiants peuvent postuler ?

Les contraintes liées au visa étudiant ou aux heures de cours obligent souvent les étudiants à trouver un travail à temps partiel en Australie. Et lorsqu’il s’agit de temps partiel, le secteur qui recrute le plus est celui de l’hôtellerie. Ainsi, les étudiants français qui étudient en Australie travaillent souvent en tant que serveur ou barman dans un bar ou un pub, en tant que serveur ou pongiste dans un restaurant, ou en tant qu’agent d’entretien dans un hôtel.

Pour ceux qui étudient en milieu rural (dans le bush ou l’Outback Australien), nombreux sont les travaux dans les fermes disponibles. Ainsi, il s’agit de cueillir des fruits ou des légumes, d’entretenir des propriétés ou des terrains.

Le travail de jeune fille au pair pour également être réalisé en parallèle à des études, selon les besoins de votre famille d’accueil.

Tous ces jobs étudianst sont en général correctement rémunérés et ne demandent pas un niveau d’anglais excellentissime.

Com-lancement.jpg

Articles sur le

travail en Australie

Please reload