Posts à l'affiche

L'E-tourisme séduit par #JeudiPhoto

01/10/2018

Le monde du tourisme digitalisé vient de trouver un nouveau vecteur de diffusion particulièrement engageant à travers un hashtag sur Twitter. Ce #JeudiPhoto rassemble des photographes passionnés, des pros ou amateurs, et une très forte communauté de pros du tourisme. Les français expatriés en Australie deviennent fans de ce hashtag aussi !

 

C'est chaque semaine depuis plus d'un an maintenant, et ça commence à devenir un rendez-vous incontournable. Le hashtag #JeudiPhoto initié par le blogueur Simon Tripnaux au printemps 2017 s'impose comme un moyen de communication incontournable sur Twitter.

 

Il séduit des blogueurs voyageurs en nombre, et est donc un bon moyen de faire connaître ses trips photo, que ce soit en Australie ou ailleurs. En effet, la place prépondérante laissée à l'image dans ce rendez-vous joue la carte de l'évasion. Les twittos partagent avant tout des paysages, des souvenirs de voyage, des plages de rêve. Et beaucoup de couchers de soleil aussi.

 

La petite histoire derrière cet étrange jeudi numérique, c'est celle d'un expert en marketing digital. Soucieux de valoriser son travail, Simon Tripnaux pilote régulièrement des opérations d'influence sur les réseaux sociaux, pour des organismes très variés, parfois aux visions très opposées. C'est cette expertise des communautés numériques qui l'a poussé à se lancer un défi au mois de mai 2017.

Un hashtag nommé plaisir

Un mercredi soir, il lance un appel sur Twitter en proposant à ses abonnés de partager un photo, dès le lendemain, avec le hashtag #JeudiPhoto associé. Et son réseau emboîte le pas immédiatement, se prêtant au jeu. Une quinzaine de personnes au début, principalement des acteurs du digital dans la région de Nice.

Les semaines passent et Simon veille à ce que chacun se rappelle du nouveau rendez-vous, en jouant la carte de l'engagement. Via la messagerie de Twitter, quelques interactions, beaucoup de pédagogie pour expliquer le concept. Car il n'était pas si évident au départ, quand il n'était qu'un jeu entre contacts privilégiés.

Le mécanisme d'engagement sur Twitter et les premiers participants commencent à donner la tonalité. Ce hashtag sera très visuel et particulièrement très ancré dans l'émotionnel des territoires. Des paysages et monuments fleurissent dans de nombreux messages. Un nouveau média de marketing territorial est né !

Passer à la vitesse supérieure

Au bout de quelques éditions, Simon décide de consacrer plus d'énergie au lancement de son projet, avec pour objectif d'atteindre les trending topics sur Twitter France. Pour simplifier, ce sont les 10 premiers sujets de conversations les plus importants sur le réseau social, mis à jour en temps réel. Figurer parmi ce palmarès demande un grand nombre de participants, ces sujets tendances étant de vrais marqueurs de viralité.

Pour réussir ce défi, Simon entame une longue campagne de contacts qualifiés. Il communique avec de centaines d'offices du tourisme, des community managers, des photographes professionnels. 

La masse de travail commence à devenir importante et se profile comme une vraie campagne de lancement produit, avec des relations blogueurs, du contact, beaucoup de patience. En juillet 2018 Simon décide de mettre en place un outil de fidélisation important, une newsletter gratuite qui dispense des conseils en photographie comme en marketing sur les réseaux sociaux.

Pour chaque nouveau contact, le message est taillé sur-mesure, pensé, imaginé et optimisé pour un impact maximal.

Son objectif est toujours le même : les convaincre de participer chaque jeudi. Car une fois ne suffit pas : c'est le volume qui compte et permet de vraiment décoller. L'enjeu de la visibilité devient donc un projet commun, dont tout le monde peut profiter le moment venu.

L'avenir du projet

Ambitieux, Simon souhaite maintenant relever de nouveaux défis. D'abord, réussir l'exploit de maintenir son #JeudiPhoto en une de Twitter pendant toute la journée, du matin au creux de la nuit. Ensuite, d'étendre la communauté aux autres pays francophones, comme la Belgique et la Suisse par exemple.

Pour cela, il souhaite s'appuyer sur des influenceurs, c'est à dire des comptes Twitter qui ont une très grande communauté d'abonnés. Ce sont ces prescripteurs qui peuvent engager eux-même un public plus vaste encore, et installer un rituel. Simon s'amuse d'ailleurs à inviter des stars ici et là, et s'est également donné comme but d'obtenir une participation du Président de la République lui-même.

Dernièrement, un site JeudiPhoto.fr vient de voir le jour. Il collecte les plus belles photos partagées via le hashtag et offre quelques outils comme un agenda des prochaines sessions thématiques et des pages d'informations. Simon affirme vouloir faire de cette plateforme un lieu d'échanges où les photographes pourraient êtres plus proches de leurs publics.

 

Article S.T.

Please reload

Croisière à Hobart : que visiter pendant votre escale ?

13/11/2019

1/9
Please reload

Com-lancement.jpg
Derniers posts
Please reload

Archives
Please reload