Posts à l'affiche

Le tigre de Tasmanie est-il toujours en vie ?

21/06/2017

Des caméras-pièges implantées un peu partout sur la péninsule du Cap York,  à l’extrême nord de l’État de Queensland, sont éparpillés dans la nature et traquent un individu déclaré disparu depuis près d’un siècle mais qui semble refaire surface. On parle bien entendu du tigre de Tasmanie, un marsupial prédateur qui fait tant parler de lui actuellement qu’un grand débat au sein de la communauté scientifique fait rage !


Origine de cette mobilisation autour du tigre de Tasmanie 
Deux témoignages crédibles : Celui d’un ancien guide touristique dénommé Brian Hobbs qui affirme avoir vu à la lumière d’une lampe de poche, une famille entière de quatre tigres de Tasmanie, lors d’une promenade nocturne en 1983, ainsi que d’un campeur, appelé Patrick Shears qui côtoie fréquemment les lieux et connait parfaitement la faune locale.
Ces deux témoins oculaires ont décrit d’une façon plausible les traits caractéristiques du marsupial, ce qui a titillé la curiosité d’un groupe de chercheurs de l’université James Cook,  d’où le lancement d’un projet chapeauté par le professeur Bill Laurance et dirigé sur terrain par Sandra Abbel. Les tigres de Tasmanie sont la cible du programme mais cela n’empêche pas les caméras de capturer des images d’autres espèces qui peuplent le territoire.
Jusqu’à maintenant, aucune silhouette du fameux tigre de Tasmanie n’a été repérée par les caméras-pièges, mais les scientifiques ne perdent pas espoir vu que, dernièrement, d’autres espèces classées éteintes ont été retrouvées. Peut-être que le cache-cache avec les tigres finira par prendre fin à leur faveur. Ce qui introduira les Tigres de Tasmanie dans la catégorie des « taxons Lazares », une appellation inspirée de l’histoire biblique de Lazare, ressuscité dans le Nouveau Testament.

 

À savoir sur cet animal nommé aussi Thylacine
La disparition du tigre de Tasmanie a été signalée en 1930 après la mort du dernier spécimen dans le zoo d’Hobart en Tasmanie. Cette extinction a été précédée d’une éradication massive des Tigres de Tasmanie qui trouvaient refuge en Australie, en Tasmanie et en Nouvelle-Guinée, sous primes d’abattage gouvernementales. Prédateurs redoutables, ils menaçaient les troupeaux de moutons de l’époque, d’où la destruction même de leurs habitats naturels.
Connu également sous le nom scientifique de Thylacine, le tigre de Tasmanie présente une posture semblable à celle d’un loup, mais avec un pelage tigré. Ce sont plutôt des animaux nocturnes, ce qui explique qu’on puisse les observer principalement la nuit.
De nos jours,  le groupe de spécialistes qui s’est mis aux trousses du Thylacine a recensé à peu près 5 000 témoignages à propos de l’apparition des tigres de Tasmanie depuis plus de 80 ans. Les recherches ne cessent d’avancer et la création de clones de Thylacine est même étudiée !
A n’en pas douter, la redécouverte du tigre de Tasmanie c’est pour bientôt !

Voilà à quoi peut ressembler un Tigre de Tasmanie

 

Article de M.R.

Please reload

Quel parcours pour votre voyage en Australie en décembre ?

20/11/2019

1/9
Please reload

Com-lancement.jpg
Derniers posts
Please reload

Archives
Please reload