Posts à l'affiche

Comment faire le récit de votre voyage en Australie ?

06/11/2019

Un voyage en Australie, ça change la vie. Les Français qui s'expatrient là-bas pour leurs études, le travail ou une année sabbatique en reviennent transformés. C'est une expérience enrichissante et stimulante. Une expérience qui donne envie d'être partagée, qui mérite d'être partagée. Alors durant leur temps libre en Australie, certains postent des photos sur Instagram, d'autres alimentent leur blog de voyage, d'autres écrivent leur récit et les plus courageux font tout cela à la fois. Voici nos conseils pour réussir le récit de votre voyage en Australie.

 

Pourquoi partager son voyage en Australie ?​  

Comme le dit l'expression populaire, "les voyages forment la jeunesse". En cela ils nous changent la vie ; ils nous permettent de découvrir des cultures différentes, de nous adapter à toutes les situations et de nous surpasser face à l’inconnu. Vu comme ça, les voyages nous forment. Pourtant, ils brisent le moule que notre éducation parentale et scolaire s'est évertuée à construire, en nous dévoilant de nouvelles manières de vivre, d’agir, de penser, de dépenser et de rêver. Ils cassent alors le schéma pour lequel nous étions programmés depuis notre enfance. Les voyages déformeraient-ils la jeunesse plus qu'ils ne la forme ? À moins que cette déformation de l’esprit participe pleinement à notre formation de vie. Les voyages formeraient-ils la jeunesse en la déformant ? À méditer.

Toujours est-il qu'un voyage, lorsqu'il nous change la vie comme c'est le cas pour nombre d'expatriés en Australie, mérite d'être partagé à ses proches, familles, amis, voire à des inconnus. C'est une opportunité unique de transmettre cette "déformation formatrice", de fournir des conseils, des bons plans, de faire rêver, de prévenir contre les difficultés ou encore de susciter des vocations.

 

Reste maintenant à choisir sur quel(s) support(s) partager son voyage en Australie.

 

Partager son voyage sur les réseaux sociaux

Depuis une quinzaine d'années, c'est un rituel incontournable ; voyager rime avec partager ses photos sur les réseaux sociaux. Si Facebook a longtemps eu les faveurs des voyageurs, Instagram s'impose de plus en plus. Pourquoi ? Parce que sa vocation est justement de mettre en avant des photos.

Ce qui marque le plus lors d'un voyage, ce sont les paysages, les couleurs, les visages, les contrastes. En cela, Instagram est un formidable relais, peut-être plus puissant que Facebook dans le domaine du voyage. Les stories sont également parfaites pour immortaliser un instant, même si elles sont éphémères. Et puis Instagram permet de constituer une communauté. Vos fans le deviennent parce qu'ils partagent votre passion. Si vous voyagez en Australie et postez des photos d'Uluru, de Sydney ou d'endroits méconnus du bush, vos fans possèdent forcément un intérêt pour le voyage en Australie, voire le voyage en général, et vivent votre aventure par procuration.

Facebook reste très utile dans un cadre privé. Lorsque vous partagez vos humeurs, interrogations, pensées et photos avec votre cercle d'amis, vous lui permettez de suivre votre aventure comme s'il y était. En somme, vous gardez le contact avec vos proches, et ce n'est pas négligeable. 

BlackPackMojo est moins connu que les deux réseaux précédemment cités, mais il est exclusivement dédié aux voyageurs souhaitant partager leurs photos, bonnes adresses et conseils pratiques dans une sorte de guide de voyage interactif. En plus, ils permet de compiler toutes ses informations dans un guide papier une fois terminé. Si BlackPackMojo n'est pas aussi connu qu'Instagram et Facebook, il est pratique pour toucher un public de passionnés et créer son propre guide de voyage sur l'Australie.

 

Créer un blog de voyage sur l'Australie

 

Avec l’essor des plateformes en ligne de création de blog et de sites web depuis le début des années 2010, le voyage des Français en Australie prend une tournure résolument digitale. En offrant des outils faciles à utiliser et parfois gratuits, ces plateformes ont ouvert la voie aux récits de voyage digitaux, qui ont très souvent la vocation de devenir un guide de voyage interactif. 

Le site Internet de voyage sur l'Australie que vous consulter en ce moment même, www.australie-voyager.com en est un bon exemple. Son concepteur l'a réalisé sur une technologie CMS après une année passée en Australie, avec l'objectif de partager son expérience et d'aider ceux qui aimeraient en faire autant. Si le site n'avait aucune ambition à son lancement, il réunit aujourd'hui plus de 5000 visiteurs par mois, curieux de connaitre la marche à suivre pour s'expatrier en Australie et les endroits à visiter. 

Le blog de voyage est idéal pour transmettre son expérience au plus grand nombre sous forme de journal intime. Articles, images, dossiers, commentaires, les possibilités sont nombreuses et peuvent même, au bout d'un moment, être monnayées. Reste qu'il vaut mieux s'y connaitre un peu, techniquement parlant, avant de se lancer dans une telle initiative, et d'avoir du temps, beaucoup de temps. 

Les plus à l'aise avec l'outil informatique peuvent envisager la création de leur site / blog de voyage sous WordPress, Drupal ou Joomla. Mais attention, les difficultés techniques sont nombreuses, mieux vaut être vraiment sûr de ses aptitudes techniques avant de se lancer. Le plus simple, pour ceux qui maîtrisent Internet et utilisent déjà de nombreuses applications web, et de souscrire un pack de création sur Wix, One, Overblog, Jimdo ou toute autre plateforme de création de sites, dénommée dans le jargon CMS pour Content Management System.

Quelle que soit la solution technologique retenue, il faudra veiller à soigner votre référencement naturel si vous souhaitez attirer de nombreux visiteurs. Car créer un site, c'est très bien, mais pour qu'il soit visité, il faut mettre le paquet en matière d'optimisation SEO. Si l'expression "optimisation SEO" vous est inconnue, formez-vous sous peine de travailler beaucoup pour... rien.

 

Ecrire un livre de voyage sur l'Australie

Pour ceux qui ne veulent pas se lancer dans la création d'un blog, une alternative existe, toute aussi puissante et difficile à réaliser : l'écriture d'un récit de voyage. Puissante, parce qu'elle peut toucher le monde entier, comme un site web. Difficile, parce que parvenir au bout d'un projet de livre demande encore plus de temps et de courage qu'un site Internet. 

Heureusement, le jeu en vaut la chandelle. Ecrire un livre de voyage sur l'Australie peut permettre à son auteur de devenir le nouveau Mike Horn, partit à la conquête de l'Outback, le nouveau Nicolas Bouvier, partit à la rencontre des Aborigènes, ou encore le nouveau Léonard Foggia, partit en WHV Australie pour le meilleur et pour le rire.

Le récit de voyage est idéal pour partager son voyage avec un grand nombre de personnes. Le potentiel de lecteurs est plus élevé que celui d'un blog puisqu'une frange de la population surfe encore rarement sur Internet. Surtout, le récit de voyage permet de transmettre ses pensées, même les plus profondes, et de prendre le temps de décrire un paysage en faisant intervenir nos cinq sens ; de faire de la littérature quoi. Là où le blog délivre des phrases succinctes pour ne pas perdre l'internaute, le livre papier permet de belles tournures et des effets de style, sans avoir à se soucier du jugement algorithmique des moteurs de recherche. 

Si le récit de voyage offre une liberté d'expression absolue, il n'en reste pas moins difficile à réaliser. Premièrement : il faut aller au bout d'un projet pouvant prendre des mois, voire des années. Deuxièmement : la chaîne de production est importante. Pour supprimer un maximum de fautes, il faut faire appel à un correcteur professionnel. Pour publier un eBook, il faut convertir votre fichier Word en fichiers .epub ou .mobi. Pour imprimer votre livre, il faut passer par un imprimeur. Pour distribuer votre récit numérique, il faut s'inscrire sur des centaines de plateformes en ligne. Bref, pour publier votre livre de voyage, vous devrez franchir des dizaines d'étapes intermédiaires. 

Une solution existe pour publier un récit sans avoir à s'en soucier : trouver un éditeur, comme Payot et Rivage spécialisé dans l'édition de récits de voyage. Certains diront que tout le monde n'a pas la chance ou le génie d'un Bill Bryson. Pas faux. Dans ce cas, optez pour une maison d'édition d'autoédition comme youStory, la nouvelle référence du secteur. Elle ne refuse aucun auteur et les publie dans le monde entier, contre une souscription commençant à partir de quelques dizaines d'euros.

 

Article de L.F.

 

Please reload

Croisière à Hobart : que visiter pendant votre escale ?

13/11/2019

1/9
Please reload

Com-lancement.jpg
Derniers posts
Please reload

Archives