Posts à l'affiche

Vacances d'été : les livres à lire sur la plage

01/07/2019

A l’heure des réseaux sociaux de plus en plus chronophages, le temps de lecture moyen des Français baisse depuis une dizaine d’années. Si nous aimons toujours lire, nous n’y consacrons qu’une petite partie de notre temps quotidien. Heureusement pour le monde de l’édition, les vacances sont toujours un moment privilégié pour la lecture. C’est le moment où nous décollons les yeux de l’écran pour les reposer sur le papier, sur la plage, avec un petit cocktail au bord de l’eau, au son des vagues. Et chaque été revient la même question : quel roman emporter avec nous dans la valise ? Alors voici une sélection de livres à lire durant vos vacances d’été. Ils sont légers, passionnants, dépaysants. Bonne lecture !

« UN ÉTÉ » DE VINCENT ALMENDROS

Chaleur et sensualité sont au programme de ce thriller marin, à huis clos, qui se déroule à bord d'un voilier. Roman court, de la taille d’une Novella (moins de 100 p.), l’auteur propose une tranche de vie. Publié en plein hiver pour faire oublier le froid et la pluie, ce livre a été récompensé du prix Françoise Sagan. Si le scénario peut sembler léger, l’intérêt du livre tient surtout dans la manière qu’il est raconté ; tout en délicatesse dans un huit clos étouffant, maîtrisé jusqu'à la chute si habile qu’elle donne envie de reprendre le livre.

 

 « Un été », de Vincent Almendros (Les éditions de Minuit, 96 p.).

Plus d’informations sur le roman « Un été » sur le site de l’éditeur.

 

« AUSTRALIAN TOUCH » DE LÉONARD FOGGIA

Lumineux, c’est le mot qui nous vient à l’esprit après lecture de ce roman de voyage qui ne ressemble à aucun autre. On suit le parcours d’un français qui part vivre l’aventure aux antipodes où il tombe amoureux d’une drôle de canadienne. Ce roadbook nous fait voyager en Australie sous une lumière éclatante, à travers des décors fabuleux et à la rencontre d’insulaires attachants. On rit, on pleure, on s’interroge sur la vie, sur les autres et sur notre rapport au monde dans ce récit initiatique qui manie aussi bien le romanesque que l’ironie. On en redemande !

 

« Australian Touch » de Léonard Foggia (éditions Chum, 416 p.)

Plus d’informations sur le roman « Australian Touch » sur le site de l’éditeur.

 

« AMOURS » DE LÉONOR DE RÉCONDO

Voici un roman qui n’a pas d’équivalent. Il brosse le portrait de femmes égratignées issues de la bourgeoisie de campagne dans lequel le corps, l'amour et la liberté d'être sont au cœur d’un triangle amoureux incandescent, charnel, doux mais aussi improbable, faisant du livre un vaudeville qui échappe heureusement au ridicule et aux codes du genre. La plume est belle, envoûtante, émouvante et poétique. Comment ne pas tomber amoureux de ces femmes empreintes de liberté et qui ont tant d’amour à donner ?

 « Amours », de Léonor de Récondo (Sabine Wespieser Editions, 276 p.).

Plus d’informations sur le roman « Amours » sur le site de l’éditeur.

 

« EN ATTENDANT BOJANGLES » DE OLIVIER BOURDEAUT

De nombreuses fois récompensé par la profession, ce roman met en scène une famille pas comme les autres, surtout la mère, feu follet imprévisible et extravagant qui franchit les barrières de la bienséance, pour le meilleur mais surtout le pire. Dans ce livre un brin loufoque, voire complètement loufoque, la déraison prend le pas sur la raison. Une ode à la vie qui nous fait pleurer et tente de répondre à cette question : jusqu’où peut-on aller par amour ? Jusqu’à la mort ? C’est drôle, tendre, déroutant ; aussi magique que tragique.

 « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut (éditions Gallimard, 176 p.)

Plus d’informations sur le roman « En attendant Bojangles » sur le site de l’éditeur.

 

Please reload

Quel parcours pour votre voyage en Australie en décembre ?

20/11/2019

1/9
Please reload

Com-lancement.jpg
Derniers posts
Please reload

Archives