Posts à l'affiche

L’économie Australienne est-elle si florissante ?

23/10/2016

Si l’Australie compte autant d’expatriés sur son territoire, ce n’est pas seulement pour son littoral paradisiaque, son climat généreux et son mode de vie décontracté, mais aussi parce que son économie est florissante. Et cela n’a rien d’un mythe : en Australie le chômage est presque inexistant (6,2%), les gens gagnent bien leur vie et le niveau de vie reste moins élevé que dans l’UE ou aux USA. Pour autant, nos responsables politiques ont-ils vraiment de quoi jalouser l’économie Australienne ? Pas sûr.

 

Forte d’une 26e année consécutive de croissance à près de 3%, l’Australie est devenue la 12ème puissance économique mondiale. Membre du G20, l’économie australienne est même l’une des plus performantes des pays développés depuis le début de la crise financière de 2008 ; bien tirée par le haut par les investissements dans les secteurs miniers et gaziers. Mieux, avec un PIB par habitant dépassant les 50000 dollars / habitant, l’Australie est le 5e pays le plus riche du monde !

Si on ajoute à cela, une dette modérée (l’une des plus faibles des pays industrialisés avec moins de 29% du PIB alors qu’on France nous atteignons les 100% du PIB), rien d’étonnant que l'Australie soit considérée comme un pays où il fait bon vivre.

Mais avant de faire vos valises pour vous enfuir en Australie, demandez-vous si ce portrait idyllique de l'économie Australienne ne comporte aucune faille ?

 

 

Dépendance, immigration et réforme : les faiblesses de l’économie Australienne

En matière de commerce international, l’intégration de l’Australie dans la région Asie-Pacifique se renforce grâce à une Asie en plein boom et une Australie riche d’immenses réserves minières, énergétiques et agricoles. La zone Asie-Pacifique absorbe ainsi les 2/3 des exportations australiennes (contre 11,5% vers l’UE, 9% vers les USA) et fournit la moitié des importations (contre ¼ en provenance de l’UE et 14% des USA). Les exportations australiennes vers la zone Asie-Pacifique sont en constante augmentation, surtout vers la Chine (+25% par an) qui est aujourd’hui le premier partenaire commercial de l’Australie. La croissance australienne est donc largement dépendante de l’expansion économique des pays asiatiques, et plus particulièrement de la Chine. Certains parlent même de dépendance excessive de l’Australie à l'égard de l'économie chinoise.

 

L'un des principaux problèmes posés par le dynamisme de l’économie Australienne tient aussi à la politique d'immigration qui devient intenable. Si l'immigration a contribué à soutenir la croissance en fournissant une main-d'œuvre qualifiée (et parfois bon marché) et à faire face au problème du vieillissement de la population, cette immigration intensive pose le problème des infrastructures du pays qui peinent à suivre le rythme. Et en la matière, le gouvernement Australien n’apporte aucune réponse concluante.

 

Autre faiblesse soulevée par l’économie fleurissante de l’Australie : les réformes engagées par l’état Australien pour y parvenir, comme celle des retraites. Depuis plus de 20 ans, les Australiens constituent leur retraite par capitalisation. Or, ce système, même s’il permet au gouvernement d’économiser de l’argent, se révèle à haut risque puisque les ménages sous-estiment leurs besoins futurs et ont tendance à trop consommer. Les retraités du futur pourraient donc avoir un faible pouvoir d’achat.

Autres réformes qui pourraient avoir des conséquences pénibles : la réduction du soutien de l’état à l'enseignement supérieur dont l’équilibre se précarise et une fiscalité bien trop favorable à l'immobilier.

 

Une économie prospère qui fait fi de l'avenir ?

Au final on peut dire que, malgré des statistiques impressionnantes tout n’est pas rose au niveau de l’économie Australienne, qui doit sa performance à des choix pensés pour le moyen terme mais qui aura sans doute des effets négatifs à l’avenir.

Et cet avenir n’est peut-être pas si lointain puisque les secteurs miniers et énergétiques ne sont pas au mieux depuis 2016, que l'économie chinoise ralentit inexorablement, que les prix de l'immobilier en Australie semblent avoir atteint un plafond et que les diplômés de l'université ne trouvent plus de travail aussi facilement qu’avant.

A suivre.

 

Article de L.F.

Please reload

Quel parcours pour votre voyage en Australie en décembre ?

20/11/2019

1/9
Please reload

Com-lancement.jpg
Derniers posts
Please reload

Archives
Please reload