Posts à l'affiche

Nouvelles règles pour renouveler son working holiday visa en Australie

31/08/2015

C'était attendu, les conditions d'obtention d'un second Working Holiday Visa sont devenues plus contraignantes depuis le 31 août 2015. Désormais, des preuves de salaire devront être apportées pour pouvoir espérer rempiler pour une année supplémentaire en WHV Australie. Le wwoofing est directement impacté. Le second Working Holiday visa, qui renouvelle pour 12 mois le voyage en Australie des personnes âgées de 18 à 30 ans, reste toutefois accessible à tous ceux qui cumuleront a minima trois mois de travail en fruitpicking, dans les mines ou les travaux de construction.

 

Avant, vous pouviez faire pousser des légumes en slip au milieu de la jungle ou chouchouter des cactus dans un ranch de cowboy dans le cadre du wwoofing pour obtenir un second Working Holiday Visa, mais ça, c'était avant ! Car aujourd'hui, les travaux en wwoofing (petits travaux journaliers qui permettent d'être nourri et logé chez l'habitant) et en Help Exchange (système similaire avec des petits travaux moins écolos), ne sont plus comptabilisé pour prétendre au précieux sésame. La faute à qui ? A certains employeurs qui ont trop usé de leur pouvoir pour exploiter les jeunes souhaitant renouveler leur WHV Australie. Le gouvernement Australien a donc pris une mesure radicale pour éviter les abus et l'asservissement total des jeunes backpackers ; depuis le 31 août 2015, les demandeurs d'un second working holiday visa Australie doivent justifier de leur salaire, c'est à dire qu'ils ont l'obligation de présenter à l'administration leurs fiches de salaire en plus de leur application. De fait, ce système écarte automatiquement le wwoofing et l'Help Exchange de la liste, même si les jours effectués avant le 31 août 2015 seront comptabilisés comme acquis pour l'obtention du second WHV Australie.

La mise à mort du wwoofing 

La réaction des professionnels du wwoofing, par l'intermédiaire de Wwoof Australia, ne s'est pas faite attendre puisqu'ils ont récolté une pétition de 4000 signatures pour réhabiliter les travaux volontaires dans les petits papiers de l'immigration Australienne. La raison officielle de ce soulèvement massif ? Le wwoofing c'est un peu l'école de la vie, c'est là que les jeunes vont apprendre à connaitre et à respecter la nature. La raison officieuse ? Des nombreux petits producteurs dépendent exclusivement des wwoofers. Si le wwoofing n'est plus comptabilisé dans le renouvellement du WHV Australie, les jeunes se détourneront de ce système et c'est la mort assurée de ces producteurs.

Le wwoofing est-il en train de déperrir ? N'a-t-il aucun avenir devant lui ? Les mois qui viennent nous le diront. Si le gouvernement Australien n'assouplit pas sa mesure ce sera un réel gâchi tant le wwoofing est une expérience unique, que nous conseillons sans relâche à nos internautes. Vous rêviez d'habiter chez des locaux pour vivre à leur rythme ? Vous vouliez vivre en pleine nature pour travailler la terre ? C'est toujours possible, le wwoofing existe encore, et nous l'espèrons pour longtemps, mais désormais ce sera juste pour le fun !

 

Article de L.F.

Please reload

Croisière à Hobart : que visiter pendant votre escale ?

13/11/2019

1/9
Please reload

Com-lancement.jpg
Derniers posts
Please reload

Archives
Please reload